Retour aux articles

La cuisine en héritage

Acheter le No 1
Communauté

Rencontre avec notre collaboratrice Chloé Rochette

Raconte-nous le cheminement que tu as dû entreprendre pour devenir entraîneuse et fondatrice du Mouvement HappyFitness aujourd'hui.

J'ai grandi dans un monde où le sport était très présent et synonyme de plaisir et de bonheur. J'ai vite constaté que ce n'était pas le cas pour tous, que l'activité physique était plutôt perçue comme une corvée par plusieurs et souvent associée au culte malsain du corps parfait, surtout par les femmes.

C'est avec la ferme intention de changer cette perception du sport que je suis devenue entraîneuse. C'est à ce moment qu'est né le Mouvement HappyFitness (www.happyfitness.ca), un duo formé d'une entraîneuse (moi) et d'une nutritionniste (Sophie Geoffrion) passionnées qui aspirent à motiver les filles à adopter un mode de vie sain, actif et équilibré, sans excès. Tout ça dans le but de les amener à bouger et à manger sainement, non pas pour se punir, pour perdre du poids ou pour gagner quelque chose, mais parce qu'elles y prennent plaisir, parce que ça leur donne confiance en elles et que ça leur permet de se sentir bien d'être en santé.
 

Quand ta collaboration avec le magazine de Trois fois par jour a-t-elle commencé? Puis pourquoi as-tu accepté de t'investir dans ce projet?

En mars 2015, Marilou nous a contactées pour nous demander d'écrire des feuillets sur le sport et l'alimentation dans le nouveau magazine de Trois fois par jour. Nous avons tout de suite accepté, sachant que nous partagions des philosophies similaires par rapport à la santé. Dans un monde où l'excès et les extrêmes sont beaucoup trop présents, ça fait du bien de voir des entreprises comme Trois fois par jour promouvoir l'équilibre et le plaisir de manger.


Qu'est-ce qui te motive au quotidien et t'incite à poursuivre ce que tu fais dans les moments plus difficiles?

Nos clientes représentent notre plus grande motivation. Chaque fois qu'on réussit à transmettre le plaisir de bouger ou de bien manger à l'une d'entre elles, c'est une petite victoire.

Quand une fille nous dit qu'elle aime le sport grâce à nous ou qu'une cliente nous apprend qu'on a changé sa relation avec l'entraînement et/ou l'alimentation pour le mieux, ça vaut toutes les heures qu'on investit. De savoir qu'on fait une petite différence dans la vie d'une seule personne, c'est la plus belle récompense et ça nous pousse à continuer.
 

Quels aspects de ton métier les gens sont-ils toujours étonnés d'apprendre?

Qu'on réussisse à (bien) vivre de notre passion. Sophie et moi nous échangeons toujours un petit sourire en coin lorsqu'on se fait demander candidement : « C'est quoi votre vraie job? Ah! Vous faites ça à temps plein FitnessTruc? Et vous êtes capables de payer votre loyer? » En effet, la nuance entre « un projet pour le fun » et « une entreprise qui roule » échappe encore à plusieurs personnes de notre entourage!
 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu'un qui désire se lancer dans l'entrepreneuriat et/ou le métier d'entraîneur?

Toujours continuer d'apprendre.
Développer une éthique de travail à toute épreuve.
Être résilient(e). La vie d'entrepreneur est parsemée de hauts et de bas. Il faut garder son « pourquoi » et sa mission en tête et continuer de foncer, même dans les moments plus difficiles.
Célébrer les petites victoires comme les grandes.
 

Est-ce que tu aimerais accomplir quelque chose en particulier avant ta retraite? Si oui, quoi?

Continuer d'évoluer et de faire grossir l'entreprise pour aider plus de filles/femmes. Nous aimerions beaucoup avoir un studio HappyFitness à Montréal dans un avenir rapproché.
 

Liste des actualités à partir de septembre 2015

La session d'automne aura lieu du 14 septembre au 5 novembre dans le parc Jeanne-Mance. Vous pouvez vous inscrire ou obtenir plus d'information en cliquant ici.

Il y aura deux fins de semaine retreat, soit les16-18 octobre et le 4-5 décembre. Vous pouvez vous inscrire ou obtenir plus d'information en cliquant ici.

Il y aura également un retreat en Amérique centrale en février 2016. Informations à venir!

Envoyer par courriel